P1080120

Depuis de nombreuses années à présent, nous participons (mon compagnon et moi) à cette manifestation essentiellement pour faire cohésion avec les associations lgbt qui se démènent toute l'année pour que nous obtenions des droits identiques à ceux des hétérosexuels.

En effet, je ne vois pas pourquoi nous ne serions que les portefeuilles des couples hétérosexuels que les divers organismes de l'Etat se charge de ponctionner au maximum et sans état d'âme. Non seulement les impôts divers et variés dévolus à tous : Revenus, Taxe d'habitation, Foncière  URSSAF, Sécurité Sociale, et pour ceux qui comme moi sont à leur compte, la fameuse usine à gaz qu'est le RSI,  mais également la CAF alors que nous n'avons pas d'enfants et qu'on nous dénie ce droit. Donc je ne vois pas pourquoi nous devrions assumer les marmots engendrés par des hétéros, faisant preuve par ois d'inconséquence en ne se limitant pas à un ou deux, mais en en faisant une kyrielle, à charge de la Société de payer l'accouchement des femmes, et de quoi les élever et je ne parle pas de la rentrée scolaire manne providentielle dont on nous rabat les oreilles et qui est plus que bienvenue pour toutes ces familles.

Moi je suis pour : Tu veux des gamins, tu les assumes dans tous les sens du terme et tu demandes pas à la Société de se substituer à toi ! Après je sens que je vais faire hurler dans les foyers mais bon ça va bien. Ras le bol de payer pour des gens qui nous méprisent et qui nous salissent à la surenchère ! Trop contents quand ils ne nous agressent pas physiquement ! 

Bref, je disais donc que nous nous y sommes allés. Cette année le parcours a été modifié et ne part plus de Montparnasse pour se terminer à la Bastille, mais de la Concorde pour se terminer place de la République, en passant par la rue de Rivoli, le boulevard sébastopol, puis on bifurque au niveau de la porte St Martin pour arriver à République. Pourquoi ce changement ???

P1080122

Contrairement aux années précédentes, celle-ci était marquée par les revendications de toutes sortes mais en particulier pour la PMA. Moins de culs à l'air et c'est un mieux, toutefois, une nouveauté à fait son apparition : le char Paris Black Pride sous l'égide de Louis-Georges Tin (mais si vous savez, cet antillais qui qui fait feu de tout bois pour défendre les personnes racisées nouveau mot à la mode pour ne pas dire de couleur, sous entendu noire). Et alors là, nous  tombons dans le comble de la vulgarité et du sectarisme. Les hommes et les femmes qui composaient ce char étaient vêtus de façon aussi provocante que vulgaire. Leur attitude sur ledit char étant obscène (mime de l'acte sexuel sur une musique saccadée).

Je peux comprendre que les personnes typées soient parfois rejetées dans le milieu lgbt, toutefois, elles ne le sont pas plus que les gros, les laids, les maigres etc... Je suis d'ailleurs, un des premiers a être scandalisé lorsque je vois ou entend : pas d'asiat, pas de noir, d'arabe. Mais bon, il faut reconnaître ce qui est : si les gays hésitent à sortir avec des hommes noirs, et/ou musulmans, Ils ne sont peut être pas tous à blâmer. Car combien sont tombés dans des pièges, ont subi des agressions, en invitant chez eux ou en se rendant à des rendez-vous fixés par des individus issus de ces communautés et, malheureusement on juge un peuple sur la conduite de ses ressortissants.....!

P1080121

Ceci dit, les revendications étaient intéressantes : on se préoccupe du bien être des employés dans le cadre de leur entreprise à partir du moment ou ils ont fait leur coming out, celui des hommes gays vieillissants, les séropositifs, mais également nombreuses sont les associations proposant des activités sympathiques : le vélo, les chorales, différents sports, les randonnées, etc...Beaucoup de chars étrangers : Les Pays-Bas, le Royaume Unis, les USA marquant leur soutien à notre cause.

Des déguisements, des travestissement, des strass, des paillettes, mais moins de culs à l'air, les transsexuelles brésiliennes ou autres pays d'Amérique du Sud ou Latine ont renoncé à dénuder leurs corps couturés et déformés par les interventions chirurgicales et ont opté pour des tenues plus "sobres". Par contre, toujours plus de jeunes complètement déjantés qui n'ont rien à faire dans cette Pride, et qui sont là uniquement parce que c'est le moyen pour eux de se biturer et de faire la fête gratuitement. Peu importe si la quantité d'alcool ingurgitée les faits tituber et emmerder les autres participants, idem le fait de s'affaler sur le trottoir ou de décorer de vomir à chaque coin de porte, nécessitant l'obligeance des services de secours. Et toujours les mêmes opportunistes, intolérants mais ne crachant pas sur l'argent des homos, les vendeurs de rues (essentiellement maghrébins) de brochettes, de boissons fraiches ....!

Nous avons également repéré d'autres habitués, les bears (ours), les cuirettes et leur dog, les chars faisant de la publicité pour des boîtes de nuit, pour des séjours à l'étranger entre autre cette année : l'Espagne est à l'honneur. Le Beit Haverim, Les transports en commun sont également de la fête : la  RATP,  la SNCF, Air France, et bien évidemment les syndicats dont la CGT qui ne perd par une occasion de se mettre en avant.

Place de la République, il était prévu un concert à 21h30, mais nous n'y sommes pas restés. En effet, déjà 19h à peine , et il y avait énormément de personnes alcoolisées, certaines affalées sur le pavé, et nous marchions au milieu de détritus dont des bouteilles de verre aussi, avons-nous pris la décisions comme les précédentes années de finir notre soirée dans le Marais ou nous étions plus en pays de connaissance et donc plus à l'aise.

Mais bon, nous sommes contents de nous y être rendus. Pour les photos, voir dans la rubrique album du blog.